BRT - Aménagement des terrains - Clause Bois Badeau

tisser la ville et la campagne

Brétigny (91), France
2006

maître d'ouvrage : SORGEM (SEM du val d'Orge)
programme : Plan d'urbanisme des espaces publics et des lots privés pour la construction de 1900 logements sur les terrains Clause bois Badeau. Projet d'aménagement du nouveau pôle gare
étendue : 60 hectares
mission : Marché d'étude de définition, aménagement des terrains Clause Bois Badeau
équipe : Bruno Fortier architecte urbaniste mandataire - Obras architectes urbanistes - BETURE ingénieurs infrastructure - AEI économistes - Light Cible concepteurs lumière
coût prévisionnel des travaux : 18 000 000 € HT

Le rapport entre ville et campagne est l'enjeu du territoire du plateau de l'Orge et en particulier celui du projet qui consiste à construire à terme 1900 logements dans les champs.
Bretigny-sur-Orge s'est développée de part et d'autre de la ligne de chemin de fer, à l'est se trouvent le centre ville et les principaux équipements. La partie ouest de la ville, au bord des champs, présente un paysage pavillonnaire interrompu au niveau de la gare par les terrains de l'usine Clause dont les activités extérieures ont cessées laissant libre 60 hectares soumis à la pression foncière. L'urbanisation de ces friches agricoles, devenues un milieu naturel sensible et reliant le parc naturel des Joncs marins au centre ville, est l'objectif de l'étude.
- L'enjeu consiste à offrir un nouvel équilibre, à mesurer les zones construites mais également à leur donner le caractère d'une sorte de tissage où paysage neuf qu'il s'agit de créer accepte le paysage précèdent. Cette idée, s'appuyant sur le parcellaire en lanières des anciennes plantations, organise la confrontation entre la ville et le paysage agreste de la vallée de l'Orge dans une relation qui n'est pas frontale. Elle permet au contraire à la Nature, qu'elle soit horizons, champs cultivés, faune, parcs publics, récupération des eaux ou jardins privés de s'insinuer jusqu'à chaque unité d'habitation. Le tissage exprime aussi l'idée que le paysage naturel et bâti du projet est indépendant du statut des sols, les grands vides préservant les horizons depuis la gare étant par exemple des espaces privés ou inaccessibles.
- Enfin dans un quartier qui se veut emblématique et attractif,  notre attention porte sur la qualité architecturale et environnementale, où les thèmes d'architecture, massif, léger patrimoine agreste, patrimoine industriel sont des idées de confort des logements : l'épaisseur des murs, l'ombre des jardins, la chaleur des serres.