BXL - Plan Canal, Bruxelles

En long, en large

Bruxelles
2017 / en cours...

maître d'ouvrage : Perspective Brussels, dep. Stratégie territoriale 

mission : Concours perdu - sélection de l’équipe - Plan de Qualité Paysagère et Urbanistique pour l’espace public de la zone Canal de la Région de Bruxelles-Capitale

équipe : Grue, urbanisme et paysage - W&B, Ingénierie stabilité et environnement - Vectris, Mobilité - Abv, environment Etudes d’incidences dans le cadre des projets - ERU, Rapports d’incidences environnementales 

 

Le canal est pour la capitale une richesse latente. Il fut fondateur de la puissance économique, il est aujourd’hui parfois d’une évidence magistrale, parfois d’une discrétion très domestique, parfois aussi, il faut bien le dire, d’une médiocrité qui contraste avec l’effort mis ces dernières décennies pour transformer les différents quartiers des communes de la région capitale. 

Même si son rôle n’a encore rien d’évident pour les Bruxellois, l’aménagement du canal a fait l’objet de très nombreuses études. En parallèle à ces réflexions transversales, des travaux sont engagés ici et là à proximité du canal, dont certains ont déjà produit de nouveaux espaces publics. Ces espaces peuvent être réussis, mais rien ne les relie pour l’instant ni à leurs voisins à venir, ni à la géographie de l’ensemble de l’ouvrage. Le long des 14 kilomètres du canal, la diversité (des usages, des dispositifs, des ambiances, des mesures,...) est une chance. Mais aussi une difficulté, tant la fragmentation est grande, dans le temps comme dans l’espace.

La constitution d’une vision transversale, articulée par des thématiques bien lisibles susceptibles de donner sens à chaque action dans une perspective plus large a été l’objectif de notre étude. À Bruxelles comme dans toute ville contemporaine, le territoire ne se constitue plus par de grands projets unitaires, mais par la somme d’interventions très diversifiées. Rassembler une intelligence collective suffisamment forte pour que ces fragments fassent sens commun est devenu le grand défi intellectuel, politique et technique de notre temps. Un regard nouveau est nécessaire, qui relie les fragments de façon cohérente et puisse “faire le pas” vers une dimension plus opérationnelle.